Le MPBA cette fois trop court

le-mulhousien-daouda-conde-(a-gauche-ici-face-a-vincent-vent)-a-realise-un-gros-travail-dans-la-raquette-inscrivant-15-points-et-gobant-11-rebonds-photo-l-alsace-vincent-voegtl

Le 29/08/2019 par DNA

Vainqueur à Souffelweyersheim vendredi, le MPBA s’est incliné mardi lors de la revanche au Palais des sports (68-79). Sa maladresse, notamment aux lancers (24 sur 40), aura été rédhibitoire.
Jean-Luc Monschau, l’entraîneur du MPBA, aurait souhaité tenir son adversaire à 70 points.

Comme vendredi dernier, lors de la première confrontation, Souffelweyersheim a finalement inscrit 79 points, s’imposant avec 11 unités d’avance, face à des Mulhousiens trop maladroits (40 % aux tirs, 60 % aux lancers) et auteurs de quelques trous d’air défensifs. Guillaume Payen-Boucard, qui vient d’être élu meilleur joueur de la National Basket League du Canada, la ligue d’été à laquelle il a pris part avec les Niagara River Lions, est attendu ce mercredi en Alsace et apportera davantage d’impact au promu de Nationale 1.

Grebongo dans tous les bons coups

Revanchards, les Souffelois prenaient immédiatement les devants, aidés par une belle adresse et quelques actions collectives bien construites (4-7, 2e ; 5-10, 4e ). Les locaux étaient immédiatement dans le dur, notamment défensivement, et comptaient surtout sur Grebongo, auteur de sept des huit premiers points de son équipe pour rester au contact (13-14, 7e ).

Après un premier temps mort, les deux équipes haussaient l’intensité défensive et les paniers se faisaient rares jusqu’à la fin du premier quart-temps (15-18).

Les Bas-Rhinois restaient sur le même degré d’exigence défensive et ne laissaient pas un souffle de répit aux Mulhousiens, qui ne parvenaient pas à trouver d’ouverture, mis à part un tir lointain de Grebongo (21-24). Mais les joueurs de Stéphane Eberlin n’étaient guère plus adroits et multipliaient les fautes, ce dont les locaux ne profitaient pas vraiment, manquant six lancers sur sept. Un tir primé de Diehl, son premier, permettait pourtant aux locaux de prendre pour la première fois les rênes de la rencontre (28-27, 16e ). Jason Bach, d’abord d’un tir lointain chanceux, puis au buzzer , faisait mal aux hommes de Jean-Luc Monschau, qui regagnaient les vestiaires avec un débours de cinq points (34-39).

Après la pause, Vincent Vent, arrivé en prêt d’Orléans à Souffelweyersheim, marquait deux paniers coup sur coup, mais était vite rappelé sur le banc, nanti d’une quatrième faute. Un nouveau panier de Sylla offrait pour la première fois un matelas confortable aux Souffelois (36-45, 22e ). Mais Conde, avec son abattage à l’intérieur, l’inévitable Grebongo et Doumbe, sur un tir primé, permettaient aux locaux de revenir une nouvelle fois dans la partie (46-48, 25e ).

Cela ne durait pas et les Haut-Rhinois n’étaient plus capables d’inscrire le moindre panier durant les cinq dernières minutes du troisième quart-temps, se contenant de six lancers. Plus adroits et profitant de quelques largesses défensives locales, les Souffelois creusaient une nouvelle fois l’écart (46-57, 28e ; 52-61, 30e ).

Les Mulhousiens, qui veulent faire de la défense leur point fort, ne parvenaient pas à contenir les attaquants de Pro B, ce qui avait le don de contrarier plus d’une fois Jean-Luc Monschau, tout comme les pertes de balle des siens (18 au total, 57-70, 35e ).

La fin du match était plutôt décousue de part et d’autre, mais les deux entraîneurs étaient sans doute satisfaits d’avoir trouvé une bonne opposition mardi soir. La saison ne débutera que dans un peu plus de deux semaines…

Palais des sports. Quart-temps : 15-18, 19-21 (mi-temps : 34-39), 18-22, 16-18. Arbitres : MM. Alouahabi, Bazine et Mlle Ortis.

MPBA : 19 paniers sur 47 tirs (40 %), dont 6 sur 19 à trois points (31 %), 24 lancers sur 40 (60 %), 35 rebonds (Conde 11), dont 22 défensifs et 13 offensifs, 7 passes (Plasse 5), 18 pertes de balle, 6 interceptions, 3 contres, 11 fautes. Grebongo 19, Conde 15, Doumbe 11, Plasse 4, Diehl 3, puis Ekani 10, Spinali 4, Gurgey 2, Minte 0.

SOUFFELWEYERSHEIM : 30 paniers sur 64 tirs (46 %), dont 10 sur 27 à trois points (37 %), 9 lancers sur 12 (75 %), 35 rebonds, dont 23 défensifs et 12 offensifs, 16 passes, 14 pertes de balle, 10 interceptions, 3 contres, 29 fautes personnelles. Sylla 19, Bach 17, Vent 12, Labanca 3, Kuakumensah 3, puis Vergiat 10, Sautier 8, Diagne 5, Tchoubaye 2.

Mentions légales BCS