Elle fait du bien !

fabyon-harris-et-le-bcs-ont-empoche-une-precieuse-victoire-face-a-boulogne-sur-mer-photo-dna-jean-christophe-dorn-1517089901

Le 28/01/2018 par Olivier Arnal (DNA)

Souffel a mis la manière et les barbelés en défense pour renouer avec la victoire, hier soir, face à Boulogne/Mer.

Cette fois-ci , ils sont allés au bout de leurs idées et n’ont pas plié dans les derniers instants. Les Souffelois ont signé, hier soir face à Boulogne-sur-Mer, un succès important à double titre. Comptablement, il permet de ne pas se laisser décrocher du wagon des play-offs. Et il permet de chasser les doutes après deux défaites terriblement frustrantes contre Gries et La Charité.

Avec l’expérimenté Jean-Baptiste Adolphe dans la raquette et le virevoltant Boundy en gâchette de service, Boulogne démarre à cent à l’heure sur le parquet des Sept-Arpents. Il y a de quoi craindre le pire pour les locaux puisque les joueurs de Frédéric Brouillaud dominent le début de match en imposant, notamment, leur puissance dans la raquette (12-23, 9e ).

L’adresse de Labanca

Finalement, le doute aura duré moins de dix minutes. Souffel se réveille en s’appuyant d’abord sur sa défense avec une pression plus haute et agressive. Le rythme revient et les Alsaciens trouvent, comme par miracle, de l’adresse avec ce qui ressemble comme deux gouttes d’eau à un concours de tirs à trois points dans les vingt premières minutes : 8 sur 11 !

Le match change complètement de visage, Boulogne a du mal à se sortir de la pression alsacienne et les Souffelois passent un 10-0 pour recoller sur un dunk du nouveau venu Ricard (22-23, 11e ), avant de totalement dominer la fin de cette première période. Avec un Labanca en grande réussite (15 points à la mi-temps dont un 3 sur 4 à trois points), le BCS montre un très beau visage et vire en tête à la pause (46-38).

Dans le 3e quart, Boulogne fait les efforts pour grappiller son retard et revient tout près (55-53, 28e ). Mais le rouleau compresseur souffelois se remet en route et Harris prend le relais en attaque. Souffel étouffe totalement son adversaire dans la dernière minute pour reprendre un bon matelas avant l’ultime période de jeu (65-53, 30e ). Boulogne est K.-O. debout et ne va plus revenir. Les joueurs de Stéphane Eberlin ont fait le plus dur et ils vont en profiter pour faire fructifier cette avance dans le dernier quart-temps (78-61, 35e , puis 83-68, 38e ). Pour changer des dernières semaines, le BCS s’offre une fin de partie plus tranquille et sans pression. Et surtout une victoire terriblement précieuse (85-74) face à un concurrent direct pour les play-offs.

Mentions légales BCS