Souffel a eu chaud

c-est-qui-le-patron-1556050378

Le 29/04/2019 par DN

Face à une belle équipe de Challans, le BCS a eu toutes les peines du monde à s’imposer en Vendée.

Un déplacement à Challans ? Voilà qui avait tout du match piège pour Souffel. Malgré les trois défaites consécutives des Vendéens et un match aller nettement en leur défaveur (73-45), ces derniers avaient en stock de quoi poser quelques soucis à son adversaire alsacien.

Si Labanca était le premier à trouver la mire à trois points, suivi de Curti, Souffel allait très vite être confronté à un “Gentil” problème. Le capitaine challandais pesait de tout son poids pour maintenir les siens à flot. Bousculés, les Alsaciens commettaient quelques fautes en route qui, au final, permettaient aux Vendéens de prendre les commandes à l’issue des dix premières minutes (19-16).

C’est en retrouvant un registre un peu plus défensif que la troupe de Stéphane Eberlin a commencé à être, logiquement, plus à l’aise.

Long à se dessiner

En mettant la pression sur le porteur du ballon, Frank Tchoubaye a permis aux siens de grignoter progressivement leur retard. Et sur un panier longue distance de Bach au buzzer , Souffel se payait le luxe de rentrer aux vestiaires avec une petite avance (32-34).

Si la symphonie de Bach continuait en début de deuxième quart-temps, les fausses notes allaient vite arriver. L’une d’entre elles avait pour nom Gabsi dont la rage et l’abnégation finissaient par déteindre sur le reste de ses coéquipiers. Pour autant, malgré une certaine nervosité, Souffel ne lâchait par le morceau en plantant à nouveau un trois points au buzzer de la possession par Curti (51-50, 30e ).

Dans ce combat de tranchées, la différence s’est finalement faite dans les toutes dernières minutes de la rencontre grâce à de précieux lancers francs et une dernière grosse défense de Bah à la lutte avec Douillet (64-67, 40e ). « Ça a été dur jusqu’au bout. On savait qu’ils donneraient tout, a convenu Cédric Bah. Il y aura encore de la pression la semaine prochaine contre Le Havre. On sera revanchards car on avait perdu chez eux. On veut gagner devant notre public pour avoir le titre et à la montée à la maison. Si c’est le cas, ce sera bien fêté. »

Mentions légales BCS